English
Privacy French.pdf Disclaimer Policy_FR.pdf

L'entreprise Gateway Operations Limited est certifiée ISO 9001 et 14001. Elle est reconnue par la New Brunswick Construction Safety Association (NBCSA).


#QualityPolicy #EnvironmentalPolicy

Foire aux Questions




1. À qui incombe la responsabilité de l’entretien et de la réfection de la Route 1?

En partenariat avec la province du Nouveau-Brunswick, Gateway Operations assume la responsabilité de l’exploitation, de l’entretien et de la réfection (OMR) à l’intérieur des limites de la Route 1, y compris les infrastructures routières connexes, conformément au cahier des charges et aux niveaux de service. Gateway assume cette responsabilité depuis le 1er juin 2011 et continuera de l’assumer jusqu’au 30 juin 2040.


2. Quelles sont les limites de la Route 1 entre lesquelles Gateway Operations assume la responsabilité de l’entretien et de la réfection?

Le tronçon de la Route 1 exploité, entretenu et restauré par Gateway Operations s’étend du kilomètre 0, à St. Stephen, jusqu’au kilomètre 239*, à River Glade, et comprend :


* Les emplacements suivants sont exploités, entretenus et restaurés par d’autres intervenants :


o Tronçon à voies multiples entre le kilomètre 120,6 et le kilomètre 123,0

o Bretelle en direction de l’est à la sortie 120 (place Market)

o Bretelles de la sortie 121 (promenade Chesley)

o Bretelles de la sortie 122 (place Market)


3. Quels sont les niveaux des services de déneigement et de déglaçage sur la Route 1 et comment sont-ils assurés?


Les niveaux des services de déneigement et de déglaçage sur la Route 1 sont expliqués ici et sont planifiés annuellement pendant la période du 15 octobre au 15 avril.


Les principales méthodes de Gateway pour assurer les niveaux des services de déneigement et de déglaçage sont les suivantes :


24 h sur 24 et 7 jours sur 7. En général, la Route 1 fait l’objet de patrouilles régulières effectuées par des superviseurs routiers formés qui surveillent les conditions routières comme il se doit pour :

o Veiller à ce que la route et les infrastructures routières ne comportent pas de dangers immédiats ni de défauts

o Assurer la répartition des équipes de travail pour les services de déneigement et de déglaçage ou d’autres services, au besoin

o Rapporter les conditions routières pour le site Web NB511


Il s’agit de l’application directe de liquide qui peut être du chlorure de sodium liquide (saumure) ou un mélange de saumure et de jus de betteraves, sur le revêtement de la chaussée avant qu’une tempête hivernale ou un événement de gel prévu se produise. Le service est prévu uniquement quand les conditions l’exigent. L’efficacité de ce service repose grandement sur la température de la chaussée, les conditions climatiques et la substance choisie. En général, les substances perdent de leur efficacité au fur et à mesure que la température diminue sous le point de congélation. La saumure est la substance habituellement choisie lorsque la température de la chaussée est de -7 °C et en augmentation. Lorsque la température est plus froide, généralement de -15 °C et en augmentation, un mélange de saumure et de jus de betteraves est habituellement appliqué, car ce mélange est censé être efficace plus longtemps pendant une tempête. L’antigivrage n’est pas effectué lors des froids extrêmes ou lorsque l’on prévoit de la pluie.


Ce service commence généralement lorsque les accumulations de neige sur les voies atteignent 2 cm. Pendant les tempêtes de neige, le déblaiement de la neige est effectué en continu avec de brèves interruptions pour refaire le plein de carburant ou le ravitaillement en matériaux de contrôle de la neige et de la glace. Le déblaiement de la neige est effectué à l’aide de chasse-neige qui se voient attribuer des routes précises, comme il est indiqué sur les cartes des routes de déneigement. Habituellement, il faut environ deux heures pour parcourir une route de déblaiement de la neige quand les conditions sont idéales. La durée des cycles de déblaiement de la neige peut dépasser deux heures en cas de conditions météorologiques peu clémentes, de poudrerie ou de visibilité réduite.

Il s’agit d’un service d’application de substances de contrôle de la neige et de la glace pendant les opérations de déblaiement de la neige. Il existe plusieurs substances de contrôle de la neige et de la glace, chacune ayant des caractéristiques d’efficacité et des limites.


Le déglaçage vise à faciliter le retrait mécanique de la neige et de la glace sur les voies en appliquant du sel de voirie sec ou un mélange de sel de voirie sec et de liquide de préhumidification. Les substances de préhumidification de prédilection pour la Route 1 sont les suivantes :

o Chlorure de sodium liquide (appelé saumure) – devient inefficace lorsque la température descend sous -10 °C

o Mélange de saumure et de jus de betteraves liquide – devient inefficace lorsque la température descend sous -13 °C

o Chlorure de calcium liquide – devient inefficace lorsque la température descend sous -15 °C

Les substances de contrôle de la neige et de la glace n’ont aucun effet lorsque la température de la chaussée descend sous -15 °C. Dans de telles circonstances, du sable peut être appliqué sur les tronçons glissants.



4. La température de la chaussée exerce-t-elle une incidence sur les substances de contrôle de la neige et de la glace et sur les circonstances dans lesquelles celles-ci sont appliquées?


Oui, la température de la chaussée exerce une incidence sur les attentes en matière d’efficacité des substances de contrôle de la neige et de la glace, tout comme d’autres conditions comme la couverture nuageuse, l’humidité de l’air, le vent, la circulation et l’humidité de la chaussée. Selon les circonstances, chaque substance de contrôle de la neige et de la glace, qu’elle soit destinée à l’antigivrage ou au déglaçage, est plus ou moins efficace, et elle sera appliquée quand les conditions l’exigent en respectant rigoureusement le cahier des charges.


5. Qu’est-ce que l’antigivrage? Quand et pourquoi est-il appliqué sur le revêtement de la chaussée?


L’antigivrage consiste à appliquer préventivement des substances liquides de contrôle de la neige et de la glace sur le revêtement de la chaussée au moyen d’équipement spécialisé avant qu’un événement de gel ou de tempête de neige prévu se produise. Le choix de substances antigivrage repose sur la disponibilité, les contraintes environnementales et l’efficacité. Les choix de substances antigivrage pour la Route 1 sont indiqués ici.


Les opérations d’antigivrage visent uniquement à empêcher les routes de givrer ou de geler au début d’une tempête hivernale, permettant aux chasse-neige de terminer leur premier cycle de déblaiement de la neige (déglaçage) pendant la tempête. Les opérations d’antigivrage ne sont pas destinées à réduire ou à remplacer les opérations de déblaiement de la neige ou de déglaçage pendant une tempête hivernale. En général, elles visent à faciliter le retrait de la neige et de la glace au début d’une tempête. Les opérations d’antigivrage visent également à atténuer la formation de gel ou d’une accumulation de neige sur le revêtement de la chaussée au début d’une tempête hivernale.


En l’absence d’opérations d’antigivrage ou lorsque les conditions ne se prêtent pas à des opérations d’antigivrage, les conditions de conduite au début d’une tempête hivernale sont glissantes. Ces conditions glissantes dangereuses persistent généralement jusqu’à ce que la température de la chaussée remonte au-dessus du point de congélation ou jusqu’à ce que les opérations de déglaçage soient terminées.



6. Qu’est-ce que le déglaçage? Quand et pourquoi est-il appliqué sur le revêtement de la chaussée?


Le déglaçage consiste à effectuer l’application de substances de contrôle de la neige et de la glace sur le revêtement de la chaussée au moyen de chasse-neige pendant une tempête hivernale. Les substances de déglaçage sont destinées à abaisser le point de fusion de la neige et de la glace, facilitant leur retrait mécanique de la chaussée pendant les opérations de déblaiement de la neige. Le choix de substances de déglaçage repose sur la disponibilité, les contraintes environnementales et l’efficacité. Les choix de substances de déglaçage pour la Route 1 sont indiqués ici.



7. Qu’est-ce que le sel de voirie et dans quelles circonstances est-il efficace?


Le sel de voirie est du chlorure de sodium, une matière minérale appliquée sur le revêtement de la chaussée pendant les opérations de déglaçage pour faciliter l’enlèvement mécanique de la neige et de la glace.


Le sel de voirie est une substance de contrôle de la neige et de la glace efficace pour faire fondre la neige et la glace sur le revêtement de la chaussée, tout particulièrement quand la température de la chaussée demeure près du point de congélation ou légèrement plus basse. Cependant, le sel de voirie devient moins efficace quand la température de la chaussée diminue, et il devient inefficace quand la température descend sous -10 °C.



8. Qu’est-ce que la saumure?


La saumure est un mélange de chlorure de sodium composé de sel de voirie et d’eau propre mélangés pour obtenir une concentration au poids de 23 %. La saumure peut être appliquée sur le revêtement de la chaussée au moyen de l’une ou de plusieurs des méthodes suivantes:




9. Que sont les substances de préhumidification et pourquoi sont-elles employées?


Les substances de préhumidification ont plusieurs fonctions et avantages. Les substances de préhumidification sont appliquées sur le sel de voirie sec pendant les opérations de déglaçage. Les substances de préhumidification peuvent consister en l’une ou en plusieurs des substances suivantes :


Les principales raisons de la préhumidification du sel sec pendant les opérations de déglaçage dépendront des substances choisies et des conditions routières, mais elles visent à obtenir les avantages suivants :


10. Quelles sont les différentes substances de contrôle de la neige et de la glace et lesquelles sont couramment employées sur la Route 1?


Comme il est indiqué dans le tableau 1 ci-dessous, il existe sur le marché un éventail de substances de contrôle de la neige et de la glace dont les caractéristiques, les propriétés, l’efficacité, l’accessibilité, le coût et les effets sont différents. Le choix des substances de contrôle de la neige et de la glace repose principalement sur la disponibilité, les contraintes environnementales et l’efficacité.
















Les choix de substances de contrôle de la neige et de la glace pour la Route 1 sont les suivants :


o Chlorure de sodium sous forme solide et liquide pour le déglaçage et l’antigivrage, respectivement.

o Chlorure de calcium sous forme liquide pour le déglaçage.


o Sous-produits agricoles (jus de betteraves) sous forme de liquides de déglaçage et d’antigivrage.


11. Applique-t-on du sable sur la Route 1?


Le sable est une substance abrasive qui n’offre aucune capacité de fonte et qui, d’un point de vue technique, n’est pas considérée comme une substance de contrôle de la neige et de la glace. Les routes sur lesquelles le niveau de service est élevé, comme la Route 1, restreignent l’utilisation de sable en raison de ses conséquences environnementales et de l’absence de capacité de fonte. Le sable est généralement appliqué uniquement sur les tronçons glissants de la Route 1, lorsque la température de la chaussée est trop froide pour que les substances de contrôle de la neige et de la glace demeurent efficaces.



12. Que sont les routes et les cycles de déneigement?


Chaque chasse-neige se voit attribuer une route de déneigement à suivre pendant une tempête hivernale. Un cycle de déneigement est le temps calculé pour qu’un chasse-neige parcoure sa route de déneigement. Les routes de déneigement sont élaborées selon une vitesse de déblaiement théorique, généralement de 42 km/h, et calculées en fonction d’une distance donnant une durée établie pour un cycle de déblaiement. Cette durée de cycle exclut les courtes interruptions pour faire le plein de carburant et le ravitaillement des chasse-neige. Les durées des cycles de déneigement sont généralement de moins de deux heures pour un niveau de service élevé et de plus de deux heures pour un niveau de service inférieur.


La Route 1 comprend huit routes de déneigement pour les tronçons à voies multiples et neuf routes de déneigement pour les bretelles. Sur chaque route de déneigement, un chasse-neige est affecté à chaque voie de circulation. Les tronçons à voies multiples comportent deux voies de circulation alors que les bretelles comportent généralement une seule voie de circulation. Les cycles de déneigement sur la Route 1 sont conçus pour durer un maximum de 108 minutes en tenant compte du temps supplémentaire requis pour faire le plein de carburant et le ravitaillement des chasse-neige. En général, chaque chasse-neige parcourra environ 80 kilomètres pour effectuer sa route de déneigement et achèvera habituellement sa route en moins de deux heures dans des conditions idéales. Il est important de souligner que la durée des routes de déneigement sera plus longue en cas de conditions extrêmes et de visibilité réduite. Une carte de chaque route de déneigement peut être consultée ici: http://francais.gatewayoperations.ca/sprm.html



13. Quelle est la vitesse habituelle des chasse-neige?


La vitesse à laquelle un chasse-neige peut circuler de façon sécuritaire pendant une tempête hivernale est d’environ 42 km/h. Cette vitesse est également utilisée comme vitesse de déneigement théorique pour calculer la durée des cycles de déneigement. Il s’agit de la norme établie par l’industrie. Il est généralement interdit de déblayer la neige à une vitesse supérieure à 50 km/h en raison des risques accrus d’accidents et de dommages aux infrastructures routières. La vitesse de déblaiement de la neige doit être inférieure à 42 km/h en cas de conditions extrêmes et de visibilité réduite.



14. Quelles sont les configurations de déneigement prévues pour la Route 1?


Les configurations de déneigement prévues pour la Route 1 comprennent à la fois un déblaiement de la neige fait indépendamment et en tandem, selon les routes et la durée des cycles, comme il est indiqué sur les cartes des routes de déneigement. La configuration privilégiée est le déneigement fait indépendamment, qui facilite la circulation plus efficacement que le déneigement en tandem. Toutefois, le déneigement fait indépendamment est seulement possible pendant le jour et ne peut être effectué lorsqu’il n’y a pas suffisamment d’espace sur le terre-plein central pour y déposer la neige ou en présence de parapets ou de dispositifs de barrière centraux en béton. Dans de tels cas, la configuration de déneigement en tandem sera utilisée. Peu importe la configuration de déblaiement, les chasse-neige effectueront le déblaiement de concert en déblayant la neige de la route en un passage.



15. Qu’est-ce que le déblaiement fait indépendamment?


Le déblaiement fait indépendamment consiste en l’enlèvement de la neige fait simultanément par deux chasse-neige ou plus, séparés par une distance sécuritaire pour faciliter la circulation (préférablement au moins un kilomètre) et indépendamment l’un de l’autre, sur un tronçon à voies multiples. Dans cette configuration, le chasse-neige de tête, qui se trouve dans la voie de dépassement, déblaie la neige vers la gauche alors que le chasse-neige de queue, qui se trouve dans la voie de droite, déblaie la neige vers la droite. Compte tenu de la distance importante entre les chasse-neige, cette configuration facilite la circulation. Le déblaiement fait indépendamment est seulement possible lorsqu’il y a suffisamment d’espace sur le terre-plein central pour y déposer la neige et ne peut être effectué en présence de parapets ou de dispositifs de barrière centraux en béton.



16. Qu’est-ce que le déblaiement en tandem?


Le déblaiement en tandem est une opération effectuée par deux chasse-neige ou plus, séparés par une courte distance pour déblayer la neige sur une autoroute à voies multiples, généralement vers la droite. Dans cette configuration, le chasse-neige de tête, qui se trouve généralement dans la voie de dépassement, déblaie la neige dans la voie de droite, où le chasse-neige de queue, qui se trouve généralement dans la voie de droite, déblaie la neige vers la droite. Pendant le déblaiement en tandem, on rappelle aux automobilistes qu’il n’est pas sécuritaire de dépasser les chasse-neige et on leur indique de rester derrière les opérations de déblaiement jusqu’à ce que les chasse-neige se séparent. La possibilité de dépasser des opérations de déneigement se présentera lorsque les chasse-neige seront séparés par une distance sécuritaire ou qu’ils adopteront une configuration de déblaiement fait indépendamment.



17. Quand peut-on dépasser des chasse-neige sur des voies multiples de façon sécuritaire?


Il est plus sécuritaire de demeurer derrière les chasse-neige pendant les opérations de déneigement; toutefois, les automobilistes peuvent dépasser les chasse-neige dans les conditions suivantes :


Il n’est pas recommandé de dépasser des chasse-neige qui fonctionnent selon une configuration de déblaiement en tandem ou pendant des opérations de nuit. Pendant les opérations de déblaiement en tandem, les bourrelets de neige qui se forment entre le chasse-neige de tête et le chasse-neige de queue constituent un danger si un véhicule tente de passer entre ces chasse-neige.


Une configuration de déblaiement fait indépendamment sera adoptée pour tous les tronçons de la Route 1, à l’exception des tronçons suivants, qui comprennent des parapets médians ou des glissières de sécurité médianes continues qui exigent une configuration de déblaiement en tandem:



En général, les chasse-neige commenceront la transition de la configuration de déneigement fait indépendamment à la configuration en tandem avant d’arriver aux parapets médians ou aux glissières de sécurité médianes continues. Par ailleurs, les chasse-neige commenceront la transition de la configuration en tandem à la configuration de déneigement fait indépendamment aussi rapidement qu’il est raisonnablement possible de le faire après avoir passé les parapets médians ou les glissières de sécurité médianes continues.



18. Pourquoi observe-t-on plus de neige dans la voie de dépassement sur un tronçon à voies multiples pendant ou peu après une tempête hivernale?


Dans le cas des tronçons à voies multiples de la Route 1, la voie de dépassement fait l’objet du même niveau de service que la voie de droite. Un premier chasse-neige est affecté à la voie de dépassement et un deuxième à la voie de droite pendant chaque tempête de neige. On s’attend à ce que la neige s’accumule sur les deux voies de circulation entre les cycles de déneigement. Dans la plupart des cas, la circulation routière est plus dense dans la voie de droite que dans la voie de dépassement, ce qui explique pourquoi la neige accumulée passe de la voie de droite à la voie de dépassement et entraîne une accumulation de neige supplémentaire dans la voie de dépassement. Cette situation peut porter à croire que le niveau de service sur la voie de dépassement est inférieur au niveau de service sur la voie de droite.



19. Pourquoi certains tronçons routiers semblent-ils en meilleur état que d’autres pendant une tempête hivernale?


Dans le cas de la Route 1, tous les tronçons routiers reçoivent le même niveau de service, les chasse-neige s’occupant du déblaiement des routes qui leur sont attribuées de manière continue pendant toute la durée d’une tempête hivernale. La condition de la Route 1, qui s’étend de St. Stephen à River Glade, varie selon les facteurs suivants:



Étant donné que la Route 1 compte huit routes de déneigement distinctes pour les tronçons à voies multiples et neuf routes de déneigement distinctes pour les bretelles, les chasse-neige se trouvent à différents emplacements sur l’autoroute pendant toute la durée de la tempête. Au fur et à mesure que les chasse-neige déblaient la neige sur les routes qui leur ont été attribuées, les tronçons routiers se trouvant directement derrière les chasse-neige présentent moins de neige accumulée que les tronçons se trouvant devant eux. Pendant une tempête, les circonstances pourraient entraîner la perception erronée que certains tronçons bénéficient d’un niveau de service plus élevé que d’autres. Les chasse-neige continueront de déblayer la neige jusqu’à ce que le niveau de service visé ait été atteint sur tous les tronçons routiers.



20. Les routes de déneigement et l’emplacement des chasse-neige sont-ils accessibles au grand public?


Pour comprendre les routes de déneigement attribuées dans votre région, rendez-vous à l’adresse suivante : http://francais.gatewayoperations.ca/sprm.html.


Pour connaître l’emplacement en temps réel de nos chasse-neige pendant une tempête hivernale, rendez-vous à l’adresse suivante : http://francais.gatewayoperations.ca/localisateur_de_chasse-neige.html




21. Où le grand public peut-il se renseigner sur les conditions routières du moment, les avis de circulation et les activités de construction sur la Route 1?


Les conditions routières figurent sur le site NB511. Les renseignements sur la Route 1 figurant sur le site NB511 sont ceux rapportés par les superviseurs routiers responsables des patrouilles routières. L’horaire des patrouilles routières est le suivant :

La patrouille hivernale (du 1er novembre au 31 mars) est effectuée en continu 24 heures par jour en 2 quarts de travail.

La patrouille estivale (du 1er avril au 31 octobre) est effectuée 7 jours par semaine (généralement 10 heures par jour en journée) et sur appel en cas d’urgence.

Pendant la saison hivernale, les conditions routières sur la Route 1 sont rapportées au moins 3 fois par jour (généralement à 6 h, à 10 h et à 14 h) et plus souvent en cas de changement. La terminologie adoptée pour rapporter les conditions routières est celle figurant sur le site Web de la province du Nouveau-Brunswick, à la page « Définitions » (accessible ici).

Les avis de circulation ou les activités de construction pour la Route 1 rapportées par les superviseurs routiers durant les saisons estivale et hivernale sont également publiés, au besoin, sur le site NB511. La terminologie adoptée pour les avis de circulation est celle figurant sur le site Web de la province du Nouveau-Brunswick, à la page « Foire aux questions » (accessible ici).